• Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

© 2019 New Orford String Quartet

CCFA_RGB_colour_e.jpg

Andrew

Wan

Jonathan

Crow

Eric

Nowlin

Brian

Manker

About the Quartet

These four string virtuosos animate every note with uncommon power and passion as well as elegance. Listen and weep.”     – The Toronto Star 

Four musicians with equally stellar pedigrees formed the New Orford String Quartet with the goal of developing a new model for a touring string quartet.  Their concept – to bring four elite orchestral leaders together on a regular basis over many years to perform chamber music at the highest level – has resulted in a quartet that maintains a remarkably fresh perspective while bringing a palpable sense of joy to each performance. The Toronto Star has described this outcome as “nothing short of electrifying.”

 

Consisting of the concertmasters and principal cellist and violist of the Montreal, Detroit, and Toronto Symphonies, the New Orford String Quartet has seen astonishing success, giving annual concerts for national CBC broadcast and receiving unanimous critical acclaim, including two Opus Awards for Concert of the Year, and a 2017 JUNO Award for Canada’s top Chamber Music Recording. Recent seasons have featured return engagements in Chicago, Montreal and Toronto, as well as their New York City debut on Lincoln Center’s Great Performers series.

 

The original Orford String Quartet gave its first public concert in 1965, and became one of the best-known and most illustrious chamber music ensembles. After more than 2,000 concerts on six continents, the Orford String Quartet gave its last concert in 1991. Two decades later, in July 2009, the New Orford String Quartet took up this mantle, giving its first concert for a sold-out audience at the Orford Arts Centre. The New Orford has since gone on to perform concerts throughout North America and lead residencies at the University of Toronto, Schulich School of Music, Mount Royal University, and Syracuse University. In September 2017 the Quartet became Ensemble in Residence at the University of Toronto, and was recently named Artistic Directors of the Prince Edward County Music Festival, where they will make their curatorial debut in September 2018.

 

In 2011, the Quartet recorded its debut album of the final quartets of Schubert and Beethoven, released by Bridge Records to international acclaim. The recording was hailed as one of the top CDs of 2011 by La Presse and CBC In Concert and nominated for a JUNO Award in 2012. Critics have described the recording as “…flawless… a match made in heaven!” (Classical Music Sentinel); “a performance of rare intensity” (Audiophile Audition); and “nothing short of electrifying… listen and weep” (the Toronto Star). Their follow-up album of the Brahms Op.51 Quartets was equally well-received, and received the 2017 JUNO for best chamber music album.

 

The New Orford is dedicated to promoting Canadian works, both new commissions and neglected repertoire from the previous century. New Orford String Quartet projects have included performances of major Canadian string quartets from the 20th century including works by Glenn Gould, Sir Ernest MacMillan, Jacques Hétu, R. Murray Schafer, and Claude Vivier, as well as commissions of new works from composers such as Francois Dompierre, Gary Kulesha, Airat Ichmouratov and Tim Brady. The Quartet thrives on exploring the rich chamber music repertoire; recent collaborations include those with pianists Marc-André Hamelin and Menahem Pressler.

 

The Quartet regularly tours in the major cities of North America, including Washington, D.C., Toronto, and Los Angeles; at the same time, the members feel strongly about bringing this music to areas that don’t often hear it, and as a result perform frequently in remote rural locations. As part of their leadership positions at the major orchestras in Montreal, Toronto and Detroit, each member of the Quartet regularly has the opportunity to perform as a soloist with his orchestra. The New Orford String Quartet is Artist in Residence at the University Club of Toronto.

September 2017 – Please do not edit without permission.

Le Nouveau quatuor à cordes Orford a été formé par quatre musiciens de très haut calibre qui avaient pour but de développer un nouveau modèle en tant qu’ensemble de musique de chambre performant dans des tournées. Leur concept : rassembler périodiquement quatre musiciens solos de différents orchestres d'élite afin de présenter du répertoire de musique de chambre du plus haut niveau. Cette approche novatrice a donné lieu à  une perspective nouvelle sur le genre et à des performances dont le bonheur du jeu est tangible. The Toronto Star l'a d’ailleurs qualifié de « rien de moins qu’électrifiant ». 

 

Constitué des violonistes et violoncellistes solos des orchestres symphoniques de Montréal, Détroit et Toronto, le Nouveau quatuor à cordes Orford a été couronné de plusieurs succès, notamment lors de concerts annuels diffusés par la CBC au niveau national. Applaudi de façon unanime par la critique, le quatuor s’est vu décerner deux prix Opus pour le « concert de l’année », ainsi qu’un prix JUNO en 2017 pour le « meilleur enregistrement de musique de chambre canadien. Leurs plus récents engagements incluent entre autre des concerts à Chicago, Montréal et Toronto, où ils reviennent fréquemment jouer, ainsi qu’un début new-yorkais pour la série Lincoln Center’s Great Performers. 

 

 

Le 11 août 1965, le Quatuor à cordes Orford présente son premier concert. Après vingt-six ans et plus de 2000 concerts sur cinq continents, le quatuor se dissout. Son dernier concert aura été présenté le 28 juillet 1991. Deux décennies plus tard, en juillet 2009, le Nouveau quatuor à cordes Orford prend la relève et vient perpétuer la réputation et la tradition de son prédécesseur lors d’un concert inaugural qui fait salle comble au Centre d’arts Orford. La nouvelle mouture a depuis joué à travers l’Amérique du Nord et a complété des résidences de maître à l’Université de Toronto, à l’École de musique Schulich, à l’Université Mount-Royal ainsi qu’à l’Université de Syracuse. Les quatre membres viennent également d’être nommés Directeurs artistiques du Prince Edward County Music Festival et débuteront leur mandat en septembre 2018.

 

En 2011, le Nouveau quatuor à cordes Orford lançait sous étiquette Bridge Records son premier album, un hommage aux derniers quatuors de Schubert et de Beethoven. L’enregistrement, considéré par La Presse et CBC In Concert comme l’un des meilleurs albums de l’année 2011, a valu à l’ensemble une reconnaissance internationale et a été nominé pour un prix JUNO en 2012. Les critiques l’ont quant à eux décrit comme « une exécution remarquable et d’une intensité convaincante » (Audio Video Club of Atlanta), « sans faille... l’union sublime de musiciens en parfaite harmonie! » (Classical Music Sentinel), « une performance d’une rare intensité » (Audiophile Audition) et « rien de moins qu’électrifiant... vous en serez ému jusqu’aux larmes » (The Toronto Star).

 

Dans l’objectif de promouvoir les oeuvres canadiennes, l’ensemble interprète des oeuvres commandées et d’autres, moins connues, du siècle dernier. En effet, chaque projet du Nouveau quatuor à cordes Orford comprend une oeuvre du 20ème siècle de compositeurs tels que Glenn Gould, Sir Ernest MacMillan, Jacques Hétu, R. Murray Schafer et Claude Vivier, ou alors une pièce commandée à des compositeurs contemporains comme François Dompierre, Airat Ichmouratov et Tim Brady. Le quatuor ne se lasse pas d’explorer la richesse du répertoire de musique de chambre, et ils collaborent également avec des musiciens invités, comme récemment avec les pianistes Marc-André Hamelin et Menahem Pressler.

 

Même si l’ensemble part fréquemment en tournée dans les villes principales d’Amérique du Nord, incluant Washington, D.C., Toronto et Los Angeles, l’une des missions du Nouveau quatuor à cordes Orford est de faire connaître la musique de chambre en région et de la rendre plus accessible aux milieux ruraux. Ils donnent donc fréquemment des concerts loin des grands centres urbains. 

 

En tant que musiciens principaux de grands orchestres, chaque membre a régulièrement l’occasion de se produire comme soliste avec son orchestre. Ils enseignent également à la Schulich School of Music de l'Université McGill et à l’Université de Toronto.